• Khokho René-Corail

    Khokho René-Corail

     

    Une oeuvre majeure
    « Le Choc des deux mondes »

    Cliquez sur les photos pour les agrandir

    Cette grande fresque de cent mètres et de treize panneaux, en ciment blanc, sur les murs du cimetière du Lamentin (à gauche de la mairie), est une des plus belles et plus fortes œuvres de cet artiste dont on pourra lire la biographie sur le site POTOMITAN :

     

    « Khokho Joseph René-Corail  -  Repères chronologiques »


    A consulter : « Khoko » 
    publié sous la direction de Renée-Paule Yunh-Hing 
    et préfacé par Alfred Marie-Jeanne :

     

    Préface et sommaire du livre

    Ainsi que cet article de Renée-Paule Yunh-Hing :

    « Corail, créateur protéiforme »



    Présentation de la fresque dans le livre « Khokho » :

     

    « Elle retrace en treize scènes « la  colonisation dans la Caraïbe et les Amériques ». Les différentes figures représentées en relief évoquent les amérindiens, la rencontre avec l’homme blanc, les affrontements qui en ont résulté, l’esclavage, les sévices, la vie présente. La représentation n’est pas réaliste mais stylisée, expressive, explicite. Les conditions dans lesquelles cette gigantesque fresque a été réalisée pour montrer la détermination de cet artiste, sa force de création. Cette œuvre lui avait été commandée par Georges Gratiant alors maire de la ville qui lui donna les moyens matériels et financiers de la réaliser. Khokho René-Corail travaillait alors avec Euzhan Placy sur le tournage de « La Rue Cases-Nègres » (sorti en 1983). Il travaillait sur les décors et à la construction des cases au cours de la journée. Le soir, fort tard, et une partie de la nuit, il réalisait sa fresque. Le chantier dura un mois. »

     

    L’Album de la fresque 

    (Photos : Edgar)




    1973 - La fresque monumentale du Vauclin
    sur le thème :

    "La Pêche et la mer"


    Voir
    L'Album de la fresque


    1979 - Fresques sur les murs de la 
    Pharmacie Chomereau-Lamotte
    (Boulevard Allègre, à Fort-de-France)


    (Photo : Sofoyal)


    (Photo : Yvon)


    (Photo : Yvon)


    (Photo : Yvon)


     

    1988 - Fresque murale à l'Anse-à-l'Âne
    "Un certain jour de novembre chez Jojo"



    Complétée en 1990 par un panneau, à gauche
    "Chez Jojo, c'est chez toi"

     Détail :


    Voir 
    L'Album de cette fresque


    L'arbre de la Liberté
    ou statue du "Nèg Mawon"
    au Lamentin

     

    "Cette oeuvre a été commandée par l’Office de la culture du Lamentin, pour commémorer le cent cinquantenaire de l’abolition de l’esclavage (en 1848). Il a été inauguré en 1998. La maquette initiale de cette oeuvre d’art a été réalisée par l’artiste martiniquais Khokho RENE-CORAIL.

    Malheureusement, ce dernier est mort avant d’avoir pu mener le projet à terme. Sa réalisation a donc été confiée à un artiste cubain : Alberto LESCAY MERECO (jumelage entre le Lamentin et Santiago de Cuba)." (Extrait de "La Petite Lézarde d'Edouard Glissant")

     



            
    (Photo : Edgar)

     


     

    Hommage à Khokho aux Trois-Îlets,  

    fresque sur la façade de l’ex école Sixtain, rue Jules Ferry, 
    réalisée par Oschea et Xan et inaugurée en  2013


    ((Photo : Edgar)


    En guise d'introduction
    à l'exposition de l'Habitation Clément : 

      

    La visite de Karin

    L'Affiche 



    L'Entrée de l'Exposition

    Deux vues d'ensemble

            

    Beaucoup d'oeuvres n'ont pas de titre
    mais elles parlent souvent d'elles-même ...

    Une superbe série de "Chevalines"

    Le Marché



    Le Souci


     Page à compléter
    Vos remarques, suggestions, 
    contributions seront les bienvenues


     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :