• L'Alpinia


    L'Alpinia

     

    (En créole : lavand wouj)


    Cliquez sur les photos pour les agrandir

     


    (Photo : Bobnad) 

     

     

           

    (Photo : Edgar, au "Musée de la banane" de Sainte-Marie)



    C’est sans doute une des fleurs les plus répandues, souvent en massifs entourant maisons et allées, ou en pleine nature, le long des sentiers, près d’un vieux mur ou à la lisière d’un bois.




    Devant un massif de bégonias
    au Parc de Vallombreuse (Guadeloupe)

    (Photo : Mistouflette)

     

    Elle est incontournable dans les compositions florales. On peut la trouver sur quasiment tous les marchés et sur les stands de vente de fleurs qui se multiplient  aux carrefours de nos routes.

     Sa longue tenue en vase (de deux à trois semaines) tout autant que la beauté de ses bractées d’un rouge vif, d’un rose tendre ou d’un blanc éclatant, en forme de cône, expliquent sans aucun doute la place de choix qu’elle tient parmi la flore si variée de notre île.




    (Photo : Fritz)



    (Photo : Yvon)



    (Photo : Edgar)

     

    Très décorative, cette plante vivace peut atteindre 3 à 4 mètres de haut. Les tiges comme les feuilles, longues et lancéolées, persistantes, entières et molles, affichant une nervure centrale très marquée, d’un vert tendre, se marient parfaitement aux belles couleurs des inflorescences en forme d’épi. Les feuilles sont disposées de façon alternée sur les tiges.

     

    De fait ces bractées enveloppent de vraie petites fleurs blanches
    très discrètes mais qui peuvent parfois émerger du cône :




    (Photo : Hervé)



    (Photo : Renée)



    Lorsque la fleur arrive à maturité et finit par se faner, elle peut prendre d’étranges formes, se développer spectaculairement et engendrer de petites pousses qu’il suffit de replanter pour avoir de nouvelles plantes … En principe.




    (Photo : Giloucat)



    (Photo : Mistouflette)



    (Photo : Michaël)

    Mais cette zingibéracée (« gingembre rouge » à La Réunion) dont le nom scientifique est Alpinia purpurata, se développe à partir de son rhizome. Elles est essentiellement originaire d’Océanie .


    ***

    L'Atoumo 


    (Photo : Giloucat)



    De la même famille des Zingiberaceæ, l’Alpinia zerumbet, en créole «  Lavann, lavann blan, gran dégonflé », et surtout « atoumo » est une plante médicinale (« rimèd razié »), très connue, elle est traditionnellement cultivée dans les jardins créoles. Ses fleurs et ses feuilles sont utilisées pour soigner « tous les maux », notamment la grippe ainsi que les problèmes gastriques et les flatulences (d’où son autre nom créole, imagé, de « gran dégonflé »).

     

     

    ***

    Voir l’  ALBUM du BLOG 
    enrichi sans cesse par les Joyeuses Lucioles
    notamment sur ce post :

    " Dites-le avec des fleurs "


    ***

     

    Brassée d'alpinias
    et fruits-pays

    Un tableau de
    Catherine Théodose - Son site
    Artiste-peintre de la créolité



       Retour à la rubrique
     "LES FLEURS DE LA MARTINIQUE"


     

     

     


                    


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :