• Le Patrimoine culturel de la Martinique

    Quelques aspects
    du patrimoine culturel 
    de la Martinique

    du

  • Le Tombeau des Caraïbes
    (Mémorial)

     

    Dans le Nord Caraïbe, entre Saint-Pierre et le Prêcheur, a été édifié un mémorial, le Tombeau des Caraïbes. Un site pour nous rappeler  que la Martinique fut habitée par un peuple : "les Caraïbes" et que ce peuple a disparu de manière tragique. Les derniers combattants  auraient préféré sauter d’une haute falaise de cette région escarpée du Nord de la côte Caraïbe et se suicider plutôt que d'être réduits à l'esclavage par les colonisateurs. 

     

    Lire la suite...


    votre commentaire

  • Fort-de-France

    La Bibliothèque Schoelcher

     

    Cliquer sur les photos pour les agrandir

     

    Voir aussi sur le blog 
    L'ALBUM
    (En cours ...)


    (Photo : Gil Malotaux)

     

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • Khokho René-Corail

     

    Une oeuvre majeure
    « Le Choc des deux mondes »

    Cliquez sur les photos pour les agrandir

    Cette grande fresque de cent mètres et de treize panneaux, en ciment blanc, sur les murs du cimetière du Lamentin (à gauche de la mairie), est une des plus belles et plus fortes œuvres de cet artiste dont on pourra lire la biographie sur le site POTOMITAN :

     

    « Khokho Joseph René-Corail  -  Repères chronologiques »


    A consulter : « Khoko » 
    publié sous la direction de Renée-Paule Yunh-Hing 
    et préfacé par Alfred Marie-Jeanne :

     

    Lire la suite...


    votre commentaire

  • L’art urbain en Martinique

    (Street Art)



    Rue du Port à Fort-de-France - "Spike Lee" par Xän
    Photo : Sofoyal
     

     

     

     

    « L’art urbain, ou «Street-art», est une mouvance artistique contemporaine, qui regroupe toutes les formes d’art, exécutées dans la rue ou dans les lieux publics. Les techniques dédiées à sa réalisation sont aussi diverses que variées : graffiti, pochoir, mosaïque, sticker, affichage ou installation…
    Cet art, vu par un très large public, a une durée de vie singulièrement éphémère. Cependant, dans le cadre de cette réédition, la volonté est de rendre durable ces oeuvres, par le biais d’une préparation de qualité et d’un entretien des sites .
    Les espaces publics sont communément gris et peu attractifs…leur conférer une dimension artistique permet aux usagers de porter un autre regard sur la ville et la rue, qu’ils ne traversent plus machinalement mais qui deviennent des espaces dont ils prêtent désormais attention.
    Le street-art, par ses différentes expressions, convertit la rue en autant de supports artistiques ; ainsi l’artiste colore les trottoirs, customise les bornes anti-stationnement, réinterprète les pignons d’immeubles…
    L’oeuvre permet un échange, une interactivité avec les citadins. L’un des objectifs avoués de la discipline est de créer l’étonnement, la curiosité chez le passant avec des oeuvres humoristiques ou engagées. »


    (Extrait de « Arts & Urbanité 2013 à Foyal du 12 Oct. au 22 Nov. »
    )

     


     

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique